Site Zéro Rejet Liquide

Grâce à la complémentarité du Transvap'o et du TTCR (Taillis à Très Courte Rotation), notre site est devenu " site zéro rejet liquide" depuis le 1er janvier 2018.  Mis en place pour la réutilisation des rejets de lixiviat traités, issu de l'ISDND.

 

1.L'objectifs du projet est de supprimer  les  rejets  de  lixiviats  traités  dans  le milieu naturel, par  la  réutilisation  du  rejet  en zones de dispersion végétalisées (saules et robiniers faux acacia). (schéma fonctionnement ici).

 

2.Les approches du projet :

  • Approche climatique:

- Précipitations moyennes sur le site ces 10 dernières années de 934 mm/an (le saule peut consommer sur cette latitude jusqu’à 1900 mm/an).
- Les  possibilités  climatiques  du  site  permettent  une  cadence  moyenne  d’irrigation  de  6mm  par  jour sur 152 jours/an.

  • Approche pédologique:

- Excellente régularité du manteau terreux sur le casier 3 (25 sondages à 90cm de profondeuret 4 fosses pédologiques entre 1m et 1m20 réalisés).

- Sol sablo limono-sableux, très filtrant, irrigation par goutte à goutte en aérien pertinent.

  • Approche agronomique:

- Grande surface de plantation: 2 ha sur lesquels sont plantés des saules et des robiniers faux-acacia.

  • Approche technique:

- Les  sondes à différentes profondeurs permettront d’appliquer une irrigation contrôlée en fonction du besoin hydrique de la plante et de contrôler la salinité de l’eau.

 

3.Pourquoi ce projet a été retenu par l’Agence de l’eau?

- La sensibilité du milieu de rejet : la nappe de la Bièvre est un milieu prioritaire,

- Le  volume d’eaux usées traitées réutilisé : capacité importante de15 000 à 17000 m3/an: objectif zéro rejet dans le milieu naturel,

- L’innocuité sanitaire du projet : pas de pollution ou de nuisances engendrées,

- La faisabilité technique : ingénierie et process perfectionné,

- La solidité financière du projet et l’impact de l’opération sur le budget du service public : faible coût d’exploitation,

- L’exemplarité et la valorisation à d’autres territoires : projets que souhaite mettre en avant l’Agence de l’eau.

 

4.Synthèse

- Le dispositif de 2ha de TTCR permet d’assurer la consommation de 15000 à 17000 m3 d’effluent par an, avec une marge de sécurité maximale de l’ordre de 20%,

- Investissement global de 347000€ TTC subventionné à 80% par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse.